Programme 2020/2021

Dialogues en Mortalité, 5ème saison 2020/2021

L’intention de ces rencontres est d’aborder cette étape de la vie selon différentes portes d’entrée. Lors de chaque soirée, un ou une intervenant(e) livre sur le sujet un éclairage particulier issu de son vécu, de sa pratique ou de son expertise pour inviter les participants à partager leurs propres expériences.  

Lancés par Liliane de Toledo, Erica et Patrice Mugny avec Anne-Marie Struijk, les Dialogues en Mortalité sont aujourd’hui animés par Liliane, Arabelle Vinolo, Fabienne Tosi et Angela Dupraz.



Les rencontres se tiennent chez Liliane de Toledo, 45 route des Eaux-Belles, Grand Cara, Presinge/Genève, à 20 heures. (voir plan et itinéraire sous la rubrique Localisation).
Une verrée suit l’échange. 
L’entrée libre avec chapeau pour les frais des intervenants.

Les lieux n’étant pas extensibles, il importe de s’inscrire ici-même. 
Les participants seront acceptés dans l’ordre d’inscription. Accès aux formulaires d’inscription.

* * *

Pourquoi les Dialogues en Mortalité ? Pourquoi parler de la mort ? 
Pour l’apprivoiser. 
Pour se la réapproprier dans tout son mystère. 
Pour la vérité nue à laquelle elle oblige ; il est difficile de tricher avec la mort, quel que soit le registre dans lequel elle est vécue. Parce qu’elle a un caractère absolu qui n’entre pas dans nos compromis et politesses habituels. Horrible ou sublime avec toutes les variations intermédiaires, c’est un choc frontal avec notre finitude humaine, avec l’impermanence de toute incarnation terrestre. 
Et aussi, pour reprendre la si belle définition de Patrice van Eersel, parce qu’elle est cette source noire, cette porte d’entrée vers l’infinitude, l’invisible et cette dimension de nous-mêmes qui ne meurt jamais. 
Finalement, parce que, la naissance et la sortie de l’existence que certains appelle la mourance sont le sceau de notre humanité partagée. Entre deux, nos parcours peuvent être multiples et opposés, mais tous autant que nous sommes, nous sommes nés et nous mourrons. C’est le fondement de toute communauté humaine. Et nous avons besoin de recréer des communautés même éphémères, le temps d'une soirée, pour nous reconnecter avec le sens profond de la vie … jusque dans la mort. 
Et, plus prosaïquement, parce que, pour la plupart d’entre nous, nous n’avons reçu aucune initiation, instruction ou introduction à la mort et que nous sommes très démunis, sur tous les plans, face à cette étape de l’existence. Dans nos cités occidentales du XXIème siècle, la passation des savoirs faire et des savoirs être a été interrompue ; il nous faut donc retrouver cette connaissance qui ne nous a pas été transmise.

DIALOGUES EN MORTALITÉ : TROIS REGARDS SUR LA CRISE DU COVID-19

La saison 2020-21 s’ouvrira avec trois regards interrogateurs, sages et pertinents sur la crise sanitaire actuelle et ce qu’elle révèle de notre relation à la mort. Exceptionnellement, ces trois soirées se suivront, permettant ainsi de prolonger la réflexion selon des angles d’approche croisés, différents et complémentaires. Le programme complet de septembre à juin sera disponible d’ici la fin août.


Coronavirus SARS-Cov-2

* * *


Prochaines soirées (à 20h) :  
Jeudi 12 novembre : Stéphane Dubois-dit-Bonclaude
Vendredi 22 janvier : Lytta Basset
Jeudi 11 février : Géraldine Juge
Jeudi 21 avril : Sibylle Bolli
Jeudi 20 mai : Meena Goll
  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire