Bernard Crettaz

Samedi 14 et dimanche 15 avril 2018 et
Samedi 21 et dimanche 22 avril 2018
Bernard Crettaz, sociologue, ethnologue et créateur des cafés mortels

Formation nouvelle pour l'animation des cafés mortels



Bernard Crettaz, sociologue et ethnologue, a été conservateur au Musée d'ethnographie de Genève. Cofondateur de la Société d'études thanatologiques de Suisse romande, il a publié de nombreux essais sur la culture des montagnes valaisannes, sur l'identité suisse et sur la mort.

Dans la foulée des cafés philo, des Cafés mortels réunissent en Suisse depuis 2004 des assemblées de personnes autour de la mort, pour l'extirper du ghetto dans lequel la plongent les secrets de famille, le mythe de "la bonne fin", et notre société consumériste qui a peur de la voir en face. Dans ces réunions de bistrot, les participants s'expriment à bâtons rompus sur des deuils vécus et qui souvent ne passent pas. En six ans, 40 Cafés mortels ont mobilisé plus de 3 000 participants, sous la conduite de Bernard Crettaz qui dresse ici un bilan sur cette expérience et cet engouement uniques. Il y est beaucoup question de secrets engendrés par des suicides, des morts d'enfants, des décès accidentels, liés aux non-dits familiaux, à Exit ou aux cérémonies funèbres qui se sont formellement bien déroulées mais qui cachent des détresses plombées par le silence. Au-delà des témoignages dont l'auteur se fait l'écho, Bernard Crettaz explique les règles à suivre pour que la parole sur la mort se libère des discours exclusivement thérapeutiques ou institutionnels. Pour l'auteur, il est vital de restituer à la mort sa réalité irréductible, sauvage, brutale et scandaleuse, cette dimension qui ouvre sur la vie et sur la vérité.
Cafés mortels, Sortir la mort du silence, Ed. Labor et Fides, 2010.
Source du texte : Editions Payot
Bibliographie : wikipedia

Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire