Programme 2019/2020

Dialogues en Mortalité, 4ème saison 2019/2020

L’intention de ces rencontres est d’aborder cette étape de la vie selon différentes portes d’entrée. Lors de chaque soirée, un ou une intervenant(e) livre sur le sujet un éclairage particulier issu de son vécu, de sa pratique ou de son expertise pour inviter les participants à partager leurs propres expériences.  

Lancés par Liliane de Toledo, Erica et Patrice Mugny avec Anne-Marie Struijk, les Dialogues en Mortalité sont aujourd’hui animés par Liliane, Arabelle Vinolo, Fabienne Tosi et Angela Dupraz.



Les rencontres se tiennent chez Liliane de Toledo, 45 route des Eaux-Belles, Grand Cara, Presinge/Genève, à 20 heures. (voir plan et itinéraire sous la rubrique Localisation).
Une verrée suit l’échange. 
L’entrée libre avec chapeau pour les frais des intervenants.

Les lieux n’étant pas extensibles, il importe de s’inscrire ici-même. 
Les participants seront acceptés dans l’ordre d’inscription. Accès aux formulaires d’inscription.

* * *

Pourquoi les Dialogues en Mortalité ? Pourquoi parler de la mort ? 
Pour l’apprivoiser. 
Pour se la réapproprier dans tout son mystère. 
Pour la vérité nue à laquelle elle oblige ; il est difficile de tricher avec la mort, quel que soit le registre dans lequel elle est vécue. Parce qu’elle a un caractère absolu qui n’entre pas dans nos compromis et politesses habituels. Horrible ou sublime avec toutes les variations intermédiaires, c’est un choc frontal avec notre finitude humaine, avec l’impermanence de toute incarnation terrestre. 
Et aussi, pour reprendre la si belle définition de Patrice van Eersel, parce qu’elle est cette source noire, cette porte d’entrée vers l’infinitude, l’invisible et cette dimension de nous-mêmes qui ne meurt jamais. 
Finalement, parce que, la naissance et la sortie de l’existence que certains appelle la mourrance sont le sceau de notre humanité partagée. Entre deux, nos parcours peuvent être multiples et opposés, mais tous autant que nous sommes, nous sommes nés et nous mourrons. C’est le fondement de toute communauté humaine. Et nous avons besoin de recréer des communautés même éphémères, le temps d'une soirée, pour nous reconnecter avec le sens profond de la vie … jusque dans la mort. 
Et, plus prosaïquement, parce que, pour la plupart d’entre nous, nous n’avons reçu aucune initiation, instruction ou introduction à la mort et que nous sommes très démunis, sur tous les plans, face à cette étape de l’existence. Dans nos cités occidentales du XXIème siècle, la passation des savoirs faire et des savoirs être a été interrompue ; il nous faut donc retrouver cette connaissance qui ne nous a pas été transmise.

* * *

FLYER EN PRÉPARATION

Téléchargez le programme en cliquant sur ce lien

Détails du programme ci-dessous (déroulez la page).

Pierre Pradervand

Jeudi 26 septembre 2019 à 20h
Devenir maître de vie dans le couloir de la mort


Premier rendez-vous avec Pierre Pradervand, grand humaniste, auteur et formateur qui accompagne, depuis 23 ans, Roger Mc Gowen.
Roger McGowen est un noir du Texas qui à 22 ans fut condamné à mort pour un crime dont on sait avec certitude qu’il est innocent. Au lieu de sombrer dans la folie ou la dépression, d’être dévoré par la haine ou le révolte dans un lieu qui est l’incarnation même de l’enfer, il a transformé ce lieu de désespoir total en un chemin de développement personnel et spirituel incroyable, au point de pouvoir écrire: « Si je dois  mourir dans le couloir de la mort, j’aurai au moins montré qu’on peut y être heureux ». Par les livres publiés sur lui, il est devenu un maître de vie pour des milliers de personnes à travers le monde. Sa condamnation à mort mutée en prison à vie avec possibilité de sursis, il est actuellement en train de transformer radicalement la culture et l’ambiance d’une des pires prisons du Texas. Dans une récente lettre, il écrivait : "Oui, je pense que je suis à la bonne place pour le moment. Et quand Dieu pensera que j'ai accompli la tache qu'il m'a confié, peut être que plus rien ne me retiendra en prison. En attendant ce moment, je vais continuer à répandre cet amour aussi loin et aussi largement que possible. "  

Pierre Pradervand a créé entre autres les stages de développement personnel Vivre Autrement (www.vivreautrement.ch) qu’il donne depuis 28 ans. Il est l’auteur d’une bonne quinzaine de livres (www.pierrepradervand.com), surtout dans le domaine du développement personnel et de la spiritualité (www.gentlreartofblessing.org qui est bilingue). Depuis 23 ans il défend un condamné à mort du Texas dont on sait qu’il est innocent et qu’avec des amis il a réussi à sortir du couloir de la mort mais pas de prison (www.helproger.com). Il est aussi très actif comme volontaire dans une fondation genevoise, active entre autres dans le domaine de la lutte contre la violence envers les femmes et les enfants (www.woman.ch).

Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :

Jean-Philippe de Tonnac

Jeudi 17 octobre 2019 à 20h
Au jour du grand Passage que ferrez-vous avec votre corps ?

  
La deuxième rencontre de la saison aura lieu avec Jean-Philippe de Tonnac, écrivain, essayiste, journaliste et éditeur qui a, entre autres, animé les hors-séries du Nouvel Observateur pendant dix ans. Sur le sujet qui nous occupe, il a co-signé avec Frédéric Lenoir une Encyclopédie des savoirs et des croyances sur la mort et l’immortalité. Pour la rencontre presingeoise, il nous invite à un questionnement issu d’entretiens menés avec l’indianiste Michel Hulin : « Au jour du grand Passage que ferez-vous avec votre corps ? » (Le Bois d’Orion, 2018)

Jean-Philippe de Tonnac a conçu de « gais savoirs » sous forme d’entretiens avec des personnalités qui le fascinaient : Théodore Monod (Révérence à la vie, Grasset, 1999) ; Umberto Eco (N’espérez pas vous débarrasser des livres) ; Christian Bobin, Edgar Morin, Juliette Binoche… (Les morts de notre vie, Albin Michel, 2016) ; son roman Azyme chez Actes Sud a obtenu le prix Ecritures et spiritualités 2017. Avec Frédéric Lenoir il a co-dirigé une encyclopédie sur La mort et l’immortalité (Bayard, 2004). Sa passion pour le pain l’a conduit à se rapprocher du boulanger paysan Roland Feuillas avec qui il a publié, chez Actes Sud en 2017 A la recherche du pain vivant. Il a, cette année, publié le fruit d’une longue enquête à la rencontre de femmes qui soignent à la fois le corps et l’âme, celles qu’on aurait, en d’autres temps, qualifiées de sorcières (Le Cercle des guérisseuses, Guy Trédaniel). 

Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :

A définir

Jeudi X novembre 2019 à 20h



Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :

Erika Mugny, Arabelle Vinolo et Paul Grant

Jeudi 5 décembre 2019 à 20h
Contes poétiques, philosophiques et spirituels sur la mort

Avec Erika Mugny et Arabelle Vinolo qui feront des lectures choisies accompagnées par Paul Grant, musicien spécialisé dans les traditions orientales. 




Musicien, interprète et professeur, Paul Grant est américain de naissance, oriental de cœur et genevois d’adoption. Il est l’un des rares occidentaux à s’être, depuis plus de 40 ans, totalement consacré à l’étude des musiques orientales. Il est reconnu pour sa maîtrise de l’art du santur dans une variété de répertoires classiques : Inde, Perse, Afghanistan et Cachemire. Il a d’ailleurs largement étudié les liens qui existent entre ces cultures et est également spécialisé dans le tabla et le sitar. Manifestant une passion pour les instruments rares et anciens et pour les styles d’interprétations traditionnels, il a restauré et construit plusieurs instruments  qui sont le fruit de sa quête existentielle pour une sonorité parfaite !
Parmi ses derniers enregistrements :
- Voyage en Orient, avec Nayan Gosh, Ross Daly et Bijan Chemirani (Arion ARN 64633),
- Dialogues et Ragas for Serenity, Musique classique de l'Inde du Nord, avec Nayan Gosh (Arion ARN 64633) et
- Santur Saga, avec Nayan Gosh, Irshad Hussein Khan et Rafael Riqueni (Production Nagma).
Site internet : Paul Grant / Chaîne Youtube

Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :

Nasser Bakhti

Jeudi 23 janvier 2020 à 20h
Un ange passé trop vite

Comment faire le deuil d’un enfant parti trop tôt. Projection du film de Nasser Bakhti suivi d’un échange  avec le réalisateur, Lucie et Gérald Gumy, les parents de Johann, décédé brutalement à l’âge de 22 ans. 



Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :

Marianne Grasseli Meyer

Jeudi 20 février 2020 à 20h
Renaître de ses cendres, le cycle vie – mort – vie


Partage avec Marianne Grasseli Meyer, une résiliente, auteure, écothérapeute du lien qui nous guide vers notre appartenance fondamentale au cycle du vivant.

Marianne Grasselli Meier est écothérapeute, musicothérapeute, auteure et formatrice de praticiens en Ecorituels®. Elle accompagne depuis plus de 20 ans des êtres en devenir d’eux-mêmes. Passionnée du relationnel, résiliente de nature, Marianne regarde toujours plus haut, plus grand, plus profond au cœur de celles et ceux qu’elle accompagne. Elle nous partagera quelques moments de vie, en « humanitude » avant d’insuffler son enthousiasme qui est de revenir à l’essentiel, notre lien à la Nature et à son cycle de résurrection permanente. Elle est l’auteure de « Rituels de femmes pour s’épanouir au rythme des saisons », « Le réveil des gardiennes de la terre ; guide pratique d’écothérapie » aux Ed. Courrier du Livre, « Devenir chaman, même pas peur ! » aux Ed. Exergue Esopratique et le jeu de cartes « Oracle des saisons » avec Sonia Koch, octobre 2019 Ed. Courrier du Livre. Elle est également la seule suissesse que Jean-Philippe de Tonnac a rencontré pour son livre « Le cercle des guérisseuses ».
Sites internet : 
www.espritdefemme.ch
www.ecorituels.ch

Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :
  

Sandra Widmer Joly

Jeudi 12 mars 2020 à 20h
Mettre des mots sur la mort


Partage avec Sandra Widmer Joly, officiante en funérailles et biographe qui sait combien le temps de dire « au revoir » est essentiel. Quels mots pour quel sens ? Un voyage émouvant et intérieur pour faire son deuil.

Depuis toute jeune, les mots inspirent, transportent, guident, nourrissent Sandra. Depuis son adolescence, elle écrit. Des poèmes romantiques au journal intime, sa plume et son inspiration ont toujours été en mouvements. En parallèle, elle vivait des moments inspirés, inspirants, totalement en décalage avec « l’ici et maintenant ». Sa grand-mère, medium, lui ouvrait alors d’autres portes… Puis, par bien des chemins détournés, le métier de journaliste s’est offert à elle. Ecrire, autrement, certes, mais écrire ! Devenue rédactrice professionnelle dans des grands quotidiens, l’écriture était urgente, descriptive, tendue, parfois ronde et enivrante, mais souvent si exigeante et parfois éthiquement dissonante… Dès les années 2000, elle commencé des formations chères à son âme, avec la mort comme thème principal : accompagnatrice pour personnes en fin de vie, animatrice de Café deuils et, enfin, officiante laïque en funérailles. Les mots continuent, ainsi, à l’accompagner, l’intuition aussi…

Comment parler d’un être décédé, parti sous d’autres cieux, laissant les siens éplorés ? Quels mots choisir pour lui rendre hommage ? Egalement biographe, elle puise dans tout ce qui lui est conté des familles, à travers leurs cœurs, leurs yeux, leurs témoignages. Rien de plus beau pour évoquer l’être aimé. Elle perçoit des silences… et des émotions, derrière les mots, et lui arrive, souvent, d’être « en lien », durant l’écriture d’une cérémonie, avec le défunt. La famille valide ensuite ce qu’elle aimerait partager avec eux, avec l’assemblée, tous venus dire « au revoir ». Sandra partagera avec vous quelques situations et, surtout, l’amour de cette profession.
Sites internet : 
www.sandrawidmerjoly.ch
www.ceremoniae.com

Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :

Fabienne Tosi et Liliane de Toledo

Jeudi X avril 2020 à 20h
Libérer la parole, soirée dialogue

Avec Fabienne Tosi et Liliane de Toledo, membres de l’équipe d’organisation des Dialogues en Mortalité formées par Bernard Crettaz à l’animation de cafés mortels. 


Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :
  

A définir

Jeudi X mai 2020 à 20h



Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :

Pierre Leré Guillemet et Gérald Ben Merzoug

Jeudi 12 juin 2020 à 20h
La Vie ne meurt jamais, expérience au-delà du corps physique
  

Cette conférence est un partage sur les différentes expériences possibles au-delà de la dimension physique, laissant entrevoir ce qui se produit une fois que survient la mort du corps physique. 
Pierre et Gérald proposeront un satsang les 13 et 14 juin au même endroit.

Pierre Leré Guillemet
A l'âge de 19 ans, Pierre vit une expérience spirituelle décisive qui le pousse à rechercher l'éveil sans relâche. L'introspection va durer 17 ans. De nombreuses rencontres, avec des sages d'Orient et d'Occident, et des voyages qui vont l'amener jusqu'aux Himalayas durant plusieurs années. C'est finalement à son retour en France, dans la simplicité de la vie quotidienne, que se révèle la libération tant désirée, mettant fin à toutes quêtes.

Pierre Leré Guillemet est professeur de Yoga traditionnel dans la lignée de Swami Sivananda. Il pratique le Yoga et la méditation depuis plus de 16 ans. Pour perfectionner son Yoga, il a vécu en Inde pendant 3 ans sous la guidance de plusieurs Maîtres Yogis dans les Ashrams de Swami Sivananda. Il transmet depuis un Yoga authentique adapté aux capacités physiques de chacun, dans le respect d'une tradition inchangée depuis des millénaires. 
Site Internet :
www.yoga-traditionnel-angers.com / Facebook / Youtube


Gérald Ben Merzoug
Gérald Ben Merzoug a pratiqué une sadhana (discipline spirituelle) intensive pendant 15 ans avant de connaître l'éveil et réaliser l'unité. Depuis, il consacre son temps à aider ceux qu'il rencontre.

Quelques mots sur l'association dans laquelle oeuvre Gérald : Tout est Un est une association de bénévoles qui invite à se retrouver autour d'une valeur simple et universelle : l'amour inconditionnel. A travers la solidarité d'abord, en apportant une aide matérielle et une qualité de présence aux personnes les plus démunies. Nous organisons par exemple des maraudes et des repas dans des foyers d'accueil. Et pour oeuvrer à un changement véritable et durable, nous proposons à tou/te/s des outils de développement personnel, comme le yoga et la méditation, pour que chacun puisse retrouver la paix et la joie. Nous oeuvrons en France, à Paris et à Toulouse, et en Belgique, à Liège. 
Site Internet : 
www.toutestun.com / Facebook / Youtube
  
Entrée libre, chapeau pour les frais des intervenants.
Pour réserver merci de remplir le formulaire ci-dessous :

Photos de l'édition 2018/2019

Quelques images de la troisième édition, 2018/2019 (10 rencontres) :


Soirée avec Vincent Schmid


Bernard Crettaz


Erica Mugny, Arabelle Vinolo et Paul Grant


Erica Mugny, Arabelle Vinolo et Paul Grant


Lydia Muller


Christine Ley


Karine Segond


Madeleine Frantzen et Xavier Dami 

   
Madeleine Frantzen et Xavier Dami